Livres

Parcours du catalogue par genre

  • Genres Savoirs Histoire
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • »

Antimaçonnisme, Francs-maçons et Résistance dans le Midi toulousain

Association « Mémoire Résiste »

675 pages.Écrire sur le thème « Antimaçonnisme, Francs-maçons et Résistance dans le Midi toulousain » (le cadre spatial de notre étude correspond en partie au découpage de la région R4 de la Résistance) est une gageure. Il s’avère que la Résistance d’inspiration maçonnique constitue sûrement l’aspect le plus méconnu et nébuleux de l’historiographie des combattants de l’ombre, pour plusieurs raisons : rareté des archives disponibles, bibliographie de qualité déjà existante (mais ne constituant souvent qu’une approche soit trop générale, soit spécifiquement monographique), quasi-silence compréhensible des acteurs et témoins de l’époque. À ce titre, l’histoire de la Résistance dans le Midi toulousain, et plus précisément de ses bases maçonniques, constitue, aujourd’hui encore, un champ d’investigation partiellement en friche, d’où aussi son caractère novateur pour l’historien, mais également très symbolique pour le maçon (5). Dès lors, nous avons tenté l’exercice dans le cadre d’un travail de mémoire (toujours nécessaire afin d’honorer celles et ceux qui nous ont précédés) et du devoir d’histoire et de vigilance. À ce titre, nous avons travaillé avec le souci du doute méthodique, de l’analyse critique et de l’honnêteté intellectuelle dus au respect pour les personnes, Francs-Maçons ou non, qui ont participé aux combats de la Résistance, et pour le lecteur (les archives de Daniel Latapie et les notices biographiques délivrées par le Service des Archives du Grand Orient de France ont, à ce titre, constitué un appoint capital). Mais quels sont réellement la spécificité de l’antimaçonnisme et le caractère inédit de l’implication des Francs-Maçons dans la Résistance en R4 ? Les archives maçonniques d’avant-guerre, essentiellement les livres d’architecture des Loges, évoquent naturellement le contexte de la montée du fascisme en Europe, avec par exemple la planche du Frère Silvio Trentin, en 1935, qui prouve que les ateliers maçonniques avaient senti la menace. Pourtant, sans doute à cause du souvenir encore présent de la Première Guerre mondiale, c’est plus le pacifisme et l’esprit munichois qui s’expriment à ce moment-là dans les Loges, qu’une véritable prise de conscience de la barbarie et de l’inhumain qui étaient déjà à l’œuvre et dont la campagne d’Éthiopie et la Guerre civile en Espagne étaient la terrible illustration.

Les problèmes de datation dans la grotte Chauvet et quelques grottes du Jura souabe

Guy Jouve

137 pages.Cet ouvrage rapporte l'essentiel des recherches archéologiques qui ont été conduites en vue de la connaissance de l'âge de l'art pariétal de la grotte Chauvet et de l'art mobilier de quelques grottes du sud de l'Allemagne. Il révèle des observations qui n'ont pas été diffusées au public parce qu'elles ne correspondent pas au sensationnel qui est la source des succès médiatiques. Les conséquences sur la connaissance de la chronologie sont surprenantes; la grotte Chauvet ne possède pas les plus anciens chefs d'oeuvre de l'art pariétal, les figurines du Jura souabe ne datent pas de l'Aurignacien. Grottes : Chauvet, Cosquer ; Geissenklosterle, Hohle Fels, Hohlenstein Stadel, Vogelherd ; Candamo, Tito Bustillo. Sites de plein air : Cöa, Sungir. 60 illustrations.

église catholique et franc-maçonnerie lyonnaise

Karine Berard

235 pages.L'Eglise catholique a longtemps prêté à la franc-maçonnerie une partie de son histoire, de ses rites et de ses membres. Néanmoins, elles ont bâti des destins parallèles dans un climat tendu, le clergé ayant farouchement condamnée la franc-maçonnerie sur la base de considérations politico-religieuses dont ont découlé de nombreuses décisions ecclésiastiques. La complexité de ces liens trouve son ancrage dans le fonctionnement intellectuel et spirituel de la franc-maçonnerie des XVIIIe et XIXe siècles car à cette époque, elle s'inscrivait dans un contexte singulier tant sur les plans politique, historique que sociologique. "Eglise catholique et franc-maçonnerie lyonnaise" relate l'histoire des liens ambigus entretenus à Lyon par deux institutions aussi puissantes que controversées. C'est un voyage dans le temps, au coeur d'une Europe éclatante et tourmentée.

Tu ne resteras pas en vie

Nina Coustenoble

121 pages.Un seul destin, la mort. Antel et Jessica, amnésiques, ont douze ans lorsqu'ils se font enlever pas des sorciers très puissants, qui lors d'un rituel magique, leur gravent la marque de la mort. Le frère et la soeur savent qu'ils n'ont plus que quelques années à vivre à présent. Quatre années ont passées, les jumeaux vivent chez les humains et n'ont plus eu à faire à la magie. Jusqu'au jour où ils apprennent l'existence de leurs pouvoirs. Aussitôt transportés dans une nouvelle dimension, ils croisent la route d'Ebora, la reine des Ténèbres, qui semble avoir un lien avec leur passé oublié. Que feriez-vous si vous étiez destiné à mourir ?

Le Périgord au XVIIIe siècle.

Amicale Genea24

261 pages.Les registres paroissiaux "Baptêmes, Mariages et Sépultures " écrit par les curés recèlent de nombreuses anecdotes, chroniques ou actes inaccoutumés.\nÀ travers la lecture de ces transcriptions, c’est à un véritable voyage dans le Périgord du dix-huitième siècle, qu’ils vous invitent. L’insolite, l’émouvant, \nl’amusant, le terrible et bien d’autres qualificatifs encore, vont accompagner cet instructif périple. \nLes narrations et commentaires, tant sur les plus petits moments de la vie que les plus grands, des événements du quotidien et de l’extraordinaire, des histoires locales ou plus lointaines vont vous immiscer au cœur de la vie à cette époque. \nEt c’est ainsi que peu à peu et au fur et à mesure de votre lecture, vous appréhenderez les moments les plus cruciaux de la vie de vos ancêtres et que les représentations que vous en avez vont s’animer.\nDe ce besoin qu’ont eu ces curés de déposer et laisser trace, de transcrire, au-delà des simples actes de naissance, mariage ou décès, du fil de leurs plumes et au gré de leurs réflexions et annotations, de leurs mémoires se constitue ce livre.

C'est notre histoire

Lisa Carlo

13 pages.Alex. Lola. Une rencontre. Une histoire qui commence. Un amour qui naît et qui leur fait ressentir ce qu'est exister, aimer, vibrer...

Louis Maine.

André-Pierre Chavatte

109 pages.Louis Maine. Ce nom est, pour beaucoup, inconnu. Et pourtant! Ce soldat s'est illustré dans la plupart des combats de la seconde moitié du 19ème siècle. Né à Mussidan, en Dordogne, il s'engage dans les zouaves pour deux ans. Libéré il se réengage pour combattre en Crimée où il sera fait Chevalier de la Légion d'Honneur. Il repart en Afrique puis rend ses galons de Sous-Officier pour s'engager dans la Légion Etrangère et participer à la guerre du Mexique. Caporal au combat de Camerone, le 30 avril 1863, il sera l'un des derniers survivants. Lieutenant à Bazeilles pendant la guerre contre la Prusse, fait prisonnier, il s'évadera pour rejoindre Rochefort. Promu pendant un temps Lieutenant-Colonel d'un Régiment de la Garde Mobile, il redeviendra Capitaine au 3ème Régiment d'Infanterie de Marine. Il recevra la Croix d'Officier de la Légion d'Honneur. Il finira ses jours dans le petit village de Douzillac, où il est désormais honoré chaque année, à l'occasion de la fête traditionnelle de la Légion: Camerone.

Rembrandt

Eric Leroy

54 pages.La fièvre Typhoïde, analyse, constats et recommandation\n\nUn homme une oeuvre\n\nLentement, tableau tableau après. Le plus grand artiste de l'âge baroque se regarde Disparaître..\nRembrandt a réalisé près de 400 peintures, 300 eaux fortes et 300 dessins. La centaine d'autoportraits qu'il a réalisés tout au long de sa carrière permet de suivre son parcours personnel, tant physique qu'émotionnel. Le peintre représente, sans complaisance ses imperfections et ses rides.\n\n\nCet ouvrage à l'iconographie d'exception (33 tableaux) offre une sélection des plus beaux et plus importants dessins de l'artiste avec explications

Chronique d'une fin de siècle sous Louis XIV

Claude-Jean Nébrac

306 pages.Au moment où débute ce livre, l'Europe a retrouvé la paix. Si les panégyristes clament que le roi, dans sa grande puissance, « a donné la paix à l'Europe », personne n'est dupe : le traité de Ryswick a été une reculade pour Louis XIV, et la paix, suspendue à la santé chancelante du roi d'Espagne, risque de n'être qu'une courte parenthèse. \nAlors que l'Europe retient son souffle, quelles peuvent être les préoccupations des Français, à la Cour et à la Ville, quels sont les événements qui font l'actualité, comme on dirait aujourd'hui ? Aucune publication de l'époque ne permet d'en rendre compte de façon complète. Il faut puiser aux sources les plus variées pour tenter de brosser un tableau le plus exhaustif possible de ce qui alimentait la vie publique en France en cette fin de siècle.\nAvec ce Journal imaginaire, le lecteur est transporté plus de trois cents ans en arrière : voici que revit, au jour le jour, la France de Louis XIV, en cette fin du XVIIe siècle .

14-18 dans le canton de Duclair

Laurent Quevilly

192 pages.1er août 1914 . Radieuse, insouciante, une jeune mariée virevolte dans les ruines de l'abbaye de Jumièges. Quand soudain retentit le tocsin.... \n18 novembre 1923. Un ancien Poilu aux yeux éteints inaugure enfin le tout dernier monument aux morts du canton de Duclair. Entre ces deux dates, des enfants du pays ont disparu par centaines. Et combien sont mutilés à vie, dans leur chair et dans leur âme !\nComment fut vécue la Grande guerre dans ce petit coin de Normandie habité alors par Sacha Guitry ? Ce livre s'efforce de rapporter les événements au jour le jour en suivant quatre personnages totalement différents. Une gamine de deux ans qui va grandir avec le conflit, un vieux notable propulsé général en chef des résistants de l'arrière, un médecin courant d'une souffrance à l'autre, un jeune homme engagé sur le front de l'Orient... Tous croisent des gens ordinaires dont le destin devient soudain extraordinaire: héros, salopards, désespérés, femmes au courage farouche. Tous vivent aussi une transformation radicale de la société. Au bout du récit, leur monde aura totalement changé. Et déjà se profile un nouveau cataclysme...

La Quatrième croisade.

Eric Leroy

44 pages.La quatrième croisade n’atteignit jamais la Terre sainte mais, par le sac de Constantinople, amorça le déclin de l’Empire byzantin.\n\nLes croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape, une autorité spirituelle de l'Occident chrétien comme Bernard de Clairvaux ou un souverain comme Frédéric Barberousse.\n\nElles furent lancées pour restaurer l'accès aux lieux de pèlerinages chrétiens en Terre Sainte, autorisés par les Arabes Abbassides, mais qu'interdirent les Turcs Seldjoucides en 1071, quand ils prirent Jérusalem aux Arabes. \n\nElles débutèrent en 1095, répondant aussi à une demande de l'empereur de Byzance inquiet de l'attitude des Turcs.

Unity Walkyrie Mitford

Christophe Stener

245 pages.Unity Walkyrie Mitford fut l’intime d’Adolf Hitler entre 1935 et 1939. Conçue en 1914 à Swastika (Ontario), petite fille d’un lord anglais ami de Wagner, nièce de Winston Churchill, belle sœur d’Oswald Mosley, leader du Parti fasciste britannique, Unity se rêva garante de l’amitié entre les peuples anglais et allemands mais ne fut qu’un instrument de la propagande d’Hitler vers le futur Edouard VII. Sont historiques ses débauches avec des officiers SS, son vrai-faux suicide en 1939, sa bizarre fin de vie en Angleterre. La rivalité mortelle entre l'amiral Canaris et Reinhard Heydrich forme le nœud de l’intrigue romanesque. Chronique de la vie privée des hiérarques nazis, ce roman historique montre l’homme Hitler, dans sa complexité, dans sa duplicité et dans ses frustrations sexuelles dont la violence et la volonté inextinguible de pouvoir furent l’exutoire. Etrange destinée que celle de Unity Walkyrie Mitford qui, sincère dans son adulation nazie, ne connut que la fin pitoyable d’une groupie qui a raté sa sortie.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • »