Documents pour «Les Passagères»

T'écrire encore

Marie François-Griffon

210 pages."À trente ans, Jeanne est mariée à un homme ambitieux et sans fantaisie, elle s’ennuie. Avare de paroles, elle vit dans un semi-silence protecteur. Elle n’a jamais appris à parler, ne sait pas le faire ; alors elle rêve et elle écrit. Elle est d’ailleurs journaliste de presse écrite. Mais c’est surtout à son amant qu’elle écrit… des lettres passionnées… passionnelles. Christian reste lointain, comme inaccessible. Alors, Jeanne lui écrit encore et encore, dans une sorte de délire fiévreux. Jusqu’à la folie… jusqu’au drame. A-t-elle inventé de toute pièce le personnage de Christian ? Écrit-on à un mort ? Comment discerner le vrai du faux ? Ce polar épistolaire nous entraîne au bord de l’asphyxie jusqu’à l’ultime lettre, d’une effroyable cruauté. "

Les jumelles de Vernajoul

Catherine Armessen

492 pages."Jumelles séparées à la naissance, Élise et Antoinette ont seize ans quand elles font connaissance. Passé le premier choc, elles deviennent vite inséparables. À l'aube de la Grande Guerre, chacune va choisir l'homme de sa vie. Des amours parfois contrariées, mais qu'elles sauront vivre jusqu'au bout, avec passion. De la belle époque aux années folles, les jumelles vont traverser les épreuves et vivre avec intensité. Au fil des pages, Catherine Armessen nous ramène à l'école de Jules Ferry, à la vie quotidienne pendant la première guerre mondiale et aux débuts du jazz. Renouant avec ses racines, elle reconstitue la vie en Ariège au début du siècle dernier et glisse dans le récit des anecdotes tirées du journal de son arrièregrand- mère. Tout en nous faisant partager les mystères de la gémellité, l'auteure de l'Ariégeoise rend hommage à Vernajoul, le village de ses vacances d'enfant."

Les oiseaux de Sibérie

Françoise Espagnet

517 pages."Paris, dans le quartier des Gobelins, peu après la chute du rideau de fer. Événement stupéfiant ! Il bouscule les Derniers Russes Blancs de Paris et délivre des souvenirs auxquels la situation redonne vie . C’est ainsi que les ultimes témoins de la Révolution de 1917 apportent un éclairage sur ce qui échappait aux plus naïfs des marxistes français. Dans ce contexte, Alexandra Dossorguine, emportée par le récit ardent d’un secret amoureux révèle d’inimaginables moments et de troubles images d’une Russie perdue : le sang précieux du Tsarévitch, l’assassinat d’un Raspoutine au charme sulfureux, les tribulations des marchands de fourrures, les brûlantes intrigues dans le Transsibérien, l’or convoité de la Mandchourie… la fièvre des pogroms, l’obscur financement des révolutionnaires… et la conspiration du puissant banquier américain, Jacob Schiff."

Le chant des casseroles

Laurence Mahot

287 pages."Ce livre de cuisine s’adresse aux désarmés de la spatule, aux manchots du couteau, aux rebelles de la gamelle, aux pressés, aux stressés, aux désemparés, aux « moi je travaille », aux papas solo, qui pensent n’avoir ni le temps ni le talent de se mettre en cuisine. En bref, à tous ceux qui perdent boussole devant leurs casseroles. Pas de panique, à vos maniques! La cuisine n’est pas un pensum, c’est un jeu d’enfants. Pas d’affolement prématuré, ce livre est là pour vous guider. Une pincée de fantaisie, un soupçon d’originalité, un petit grain de folie vous permettra d’affirmer : « C’est moi qui l’ai fait! » Un zeste d’épices, quelques aides culinaires et beaucoup d’humour pour assaisonner le tout. Des recettes faciles! "

Le bonheur au travail

Anne Charnard

376 pages."Jean-Hubert, dit Jub, est en 2e année de l’Ecole des Managers. Il est recruté par l’entreprise Pace, leader européen de la bougie, pour faire un stage de 6 mois auprès du directeur de la Prospective et du Numérique. De sa visite à l’usine de Lentillac-Saint- Blaise, à sa rencontre avec le directeur commercial, le truculent Kubikus, ou avec le directeur financier, Jean Lepingre, notre jeune stagiaire s’étonne un peu plus chaque jour. Ahuri, il découvre le monde de l’entreprise : empilement hiérarchique, bureau avec ou sans fenêtre, querelles de chef, réunions interminables, concurrents féroces, prises de décision sans queue ni tête, potins et médisances, système d’information d’un autre siècle… Jub est affecté au projet Bougie 2.0, la bougie numérique du 21è siècle. Las, les commerciaux et le marketing lui mettent des bâtons dans les roues. Sans compter la responsable de la RSE, qui défend becs et ongles le retour de la bougie au suif pour une clientèle bobo haut de gamme. Heureusement, le jeune homme a plus d’un tour dans son sac. Et un seul objectif : découvrir enfin le bonheur au travail."