Documents pour «Économie»

Nadia et les hippopotames

Dominique Cabrera

1h37min52

Novembre 1995. La France est paralysée par la grêve des transports. Serge, Claire, Jean-Paul et plusieurs autres employés de la SNCF se mobilisent contre le plan Juppé. Alors qu'ils rejoignent leur base en dehors de Paris, ils rencontrent Nadia. Elle porte un enfant dans les bras et cherche le père qui l'a quittée au moment de la naissance. Comprenant son désarroi, les grévistes l'enjoignent à se joindre à eux.

Japon - La voie du guerrier 2000 ans d'histoire japonaise

De Pearl Harbor à Hiroshima, d’une attaque foudroyante à une destruction éclair, de l’univers des Geishas à la puissance des shoguns, de la sérénité du Grand Bouddha à la folie des généraux, des organisations mafieuses aux élites financières, des temples shintoïstes aux buildings de Tokyo, voici l’histoire vivante et en images d’un peuple surprenant qui au coeur de la plus effroyable des guerres et dans les cendres d’une nation à genoux, n’a jamais oublié ses traditions et le code d’honneur de ses loyaux samouraïs, « La Voie du Guerrier »…

Plantu L'éditorial en caricature

De Julien Plantureux

51min40

Ce documentaire est un portrait de Plantu, caricaturiste pour les journaux Le Monde et l'Express. Le film montre la création du dessin de Plantu, qu'il soit au quotidien au Monde, ou à l'hebdomadaire L'Express. Grâce à l'intervention de nombreux collaborateurs de ces deux journaux (Edwy Plenel, André Fontaine, Michel Labro...), on entre dans les coulisses du métier de reporter-dessinateur. Le travail de Plantu ne s'arrête pas à la réalisation de dessins: celui-ci va à la rencontre de dessinateurs étrangers, réalise des interviews politiques (Yasser Arafat et Shimon Peres), présente des expositions de ses dessins et donne des conférences. Le film aborde différentes questions, particulièrement la notion de censure ou d'autocensure (point de désaccord entre Plantu et ses rédacteurs en chef). Plantu compare également l'exercice de son métier avec celui des dessinateurs en Iran, au Sri Lanka, à Madagascar et à Singapour. Différentes personnalités interviennent dans ce film: Régis Debray s'interroge sur le conformiste du dessin de Plantu, Jean-Pierre Chevènement revient sur les dessins durant la guerre du Golfe et les compare avec ceux de la Corse, Guy Bedos et François Rollin ironisent sur l'emphase des hommes politiques qualifiant Plantu de "meilleur éditorialiste de la presse" :  la succession d'éloges des députés de toutes tendances filmés à l'Assemblée Nationale prête en effet à sourire. Ce film permet de découvrir le travail de Plantu et dévoile un aspect inconnu de son oeuvre : la sculpture.

Histoire du cinéma La production et les producteurs de 1939 à 1960

Une trilogie consacrée à l'histoire du cinéma, des producteurs et de la production cinématographique en France, entre 1938 et l'arrivée de la nouvelle vague.

Enjeu des évaluations des politiques publiques, Ted Porter

1h24min36

Ted Porter, Social sciences, History, University of California, Los Angeles (UCLA), USA Workshop international Financée par le GDR « Policy Analytics » En lien avec la chairESS de la région Hauts de France, En lien avec le PEPS-INSHS AGLOS Et l’ANR (JCJC) Clean

2013_Performance à l'exportation de technologies et de services des pays de l'OCDE

16min08

Porteur de projet:  Isabelle RABAUD, Laboratoire d'Economie d'Orléans (LEO) - UMR 7322 Partenaires:  Groupe d'Etudes et de Recherche sur la Coopération Internationale et Européenne (GERCIE) - EA 2110 Année de l'Appel à projet:  2013 Le projet d'analyse de la performance à l'exportation de technologies et de services au sein de l'OCDE vise à mobiliser des chercheuses du LEO (Université d'Orléans) et du GERCIE (Université de Tours) dansn le but d'élaborer un projet de recherche commun pour répondre à un appel d'offre (ANR, Europe, Région, etc.). L'équation de gravité explique l'intensité des échanges bilatéraux par le poids économique des pays (leur taille mesurée par leur PIB), la distance qui les sépare qu'elle soit géographique, économique, linguistique ou culturelle. Les travaux proposés ici sont novateurs au sens où ils souhaitent souligner le rôle des institutions du pays d'origine comme du pays destinataire dans l'explication des échanges. En effet, tant pour les activités technologiques que pour les services, les barrières aux échanges sont règlementaires ou liées à la protection de la propriété intellectuelle et s'avèrent difficiles à mesurer. La qualité des institutions sera donc utilisée, pour les transactions internationales, comme approximation de ces entraves. Le projet vise à permettre aux deux chercheuses de mieux connaître leurs méthodologies respectives de travail en vue de constituer un réseau visant à terme à rédiger des articles communs (en N+1). Le soutien de la MSH Val de Loire permmetra de financer les déplacements entre Tours et Orléans ainsi qu'un colloque international en Europe pour chacune des deux chercheuses.

Les textiles d’el Deir, oasis de Kharga, désert occidental égyptien

Fleur LETELLIER-WILLEMIN

1h38min34

Les textiles d’el Deir ou l’étude des textiles comme objets archéologiques et le rôle essentiel du terrain. Les textiles ont été mis à jour au nord de l’oasis de Kharga, dans le désert occidental égyptien. Ils proviennent, jusqu’à ce jour, des nécropoles, d’un atelier d’embaumeur, des sondages d’une forteresse romaine et d’un petit temple. La datation du site s’étend sur une longue période, complexe, d’environ mille ans, depuis les dernières dynasties pharaoniques jusqu’à l’arrivée et la mise en place du christianisme. Une méthodologie stricte nous permet de les évaluer et de les catégoriser. En collaboration avec les travaux pluridisciplinaires de terrain, les textiles révèlent des points essentiels de la société locale, sur les pratiques religieuses, le quotidien, la vie militaire, l’économie, entre autres. Ils questionnent par ailleurs sur de nombreux domaines, comme sur la possibilité d’influences extérieures.

"Marketcraft : How Governments Make Markets Work" Steven Vogel

Steven VOGEL

56min35

Steven Vogel, professeur d'études asiatiques et de sciences politiques à l’Université de Californie à Berkeley, interviendra le lundi 26 juin 2017, dans le cadre du Séminaire international des sciences sociales de l’EHESS, pour une conférence intitulée "Marketcraft: How Governments Make Markets Work".   Cette conférence résume ses dernières recherches qui seront publiées en 2018 aux presses universitaires d’Oxford. Ses recherches contredisent l’idée qu’un marché, pour fonctionner, doit être libre et dérégulé. Steven Vogel avance que les marchés ont, non seulement besoin de régulation pour la protection des travailleurs ou de l’environnement, mais également pour fonctionner efficacement. C’est d’une nouvelle perspective qu’il encourage à regarder les marchés, celle de marchés en tant qu’institutions, profondément ancrées dans le droit, la régulation, des pratiques et des normes. Il soutient que cette perspective est essentielle pour comprendre les récents développements des économies avancées comme celles des États-Unis ou du Japon.

Des Abeilles et des Hommes More than Honey

De Markus Imhoof

1h31min31

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète.Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.  Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. 
Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.
Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »

9. L'économie de la châtaigne

Gérard BRIANE

12min29

Après avoir nourri des densités de population très importantes durant des siècles, la châtaigne, le châtaignier et la châtaigneraie ont à présent d'autres fonctions. La châtaigne n'a plus l'image d'un produit du pauvre, elle peut faire l'objet de plans de développement de la castanéiculture, très importants pour les années à venir. Depuis quelques années, la filière castanéicole a beaucoup évolué, passant d'une production essentiellement vivrière, familiale, à une production transformée et commercialisée. Ce film nous montre les deux types de castanéiculture en usage aujourd'hui en France et en Europe : l'une, traditionnelle, calquée sur des schémas très anciens, perpétuant une arboriculture populaire, séculaire, privilégiant les variétés locales, de l'espèce Castanea sativa ; l'autre, moderne, est une castanéiculture conduite en zones de plaines, ou peu pentues, mécanisables, avec facilité d'accès et irrigation. Cette dernière a plutôt fait le choix des variétés hybrides, plus précoces et donc plus rentables, mais peu adaptées à la transformation. L'Europe du Sud, méditerranéenne, reste une des principales zones de production de châtaignes mais surtout la plus importante zone d'importation et de transformation mondiale. Quant à l'Asie, avec la Corée du Sud et surtout la Chine, qui ont toujours été des pays producteurs et consommateurs importants, ils connaissent depuis une quinzaine d'années une croissance très importante des plantations de châtaigniers et, par voie de conséquence, de leurs productions. Ce film nous brosse un parcours simplifié de la castanéiculture mondiale, avec des références aux principaux aspects économiques, sanitaires, écologiques et sociaux. Un rapide examen du contexte international et français qui nous permet de mieux comprendre l'importance du châtaignier aujourd'hui dans le contexte économique mondial, une importance qui va certainement bien au-delà de la valeur de son fruit. Le châtaignier joue un rôle multifonctionnel très important dans des zones rurales souvent défavorisées, comme garant d'un équilibre fragile, il a une valeur stratégique pour le développement des territoires qui risquent d'être marginalisés et dépeuplés.

Comment mettre en oeuvre la transition écologique ? Les candidats répondent.

Dominique MéDA

2h52min32

Débat animé par : Dominique BOURG (Université de Lausanne, vice-pdt de la Fondation Nicolas Hulot) & Dominique MÉDA (Université Paris-Dauphine & FMSH) Avec Jean-Luc BENNAHMIAS Martine BILLARD François de RUGY Gérard FILOCHE Serge GROUARD Benoit HAMON Yannick JADOT Arnaud MONTEBOURG Vincent PEILLON Le prochain mandat sera sans nul doute le dernier à même d’enrayer l’accélération du dérèglement climatique. En ce sens la présidence qui vient aura une responsabilité historique. C’est pourquoi à l’occasion de la parution de L’Âge de la transition : en route vers la reconversion écologique (Les petits matins/Institut Veblen), nous avons choisi d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle et à la primaire de la gauche afin de donner à voir leurs propositions dans le domaine de la reconversion écologique. Modération : Aurore Lalucq (Institut Veblen) et Dominique Méda (FMSH et Université Dauphine) Le débat a été suivi d’une séance de questions/réponses avec la salle et la presse, puis d’une dédicace de l'ouvrage par ses auteurs. Organisé par la Fondation Maison des sciences de l’Homme et l’Institut Veblen, en partenariat avec les Éditions Les petits matins, l’Université Paris-Dauphine et la Fondation de l’écologie politique. Jeudi 15 décembre 17h-19h Grande halle du Pavillon de l'Arsenal (21 boulevard Morland, 75004)