Documents pour «décision»

ES - 50 . Interfaz entre el conocimiento cientifico y el mundo de las decisiones

10min15

ES - 50 . Interfaz entre el conocimiento cientifico y el mundo de las decisiones

Hopptornet

De Maximilien van Aertryck

16min18

Une situation qui illustre le dilemme. La peur de se jeter à l'eau, l'humiliation du renoncement. Comment sommes-nous lorsque nous hésitons ? Lorsque nous prenons une décision ? Que faisons-nous quand nous sommes seuls, et quand nous sommes avec les autres ?

8. Interface entre expertise scientifique et monde de la décision

Jean-Paul VANDERLINDEN

10min15

Dans cette vidéo, Jean-Paul Vanderlinden discute de la relation entre scientifiques et décideurs. Il montre comment fonctionne cette interface et, dans le champ du climat, met en évidence plusieurs stratégies pour accroître la co-construction des politiques climatiques.

Rationalité et irrationalité de la décision

Bruno AMBROISE

2h10min58

Emmanuel Picavet — Réflexions sur le partage rationnel/ irrationnel   La tradition des analyses en termes de choix rationnel privilégie des modèles de l’action et de la décision humaines qui ont pu sembler parachever une vision «instrumentale» de l’action, dans laquelle celle-ci est seulement au service de l’obtention de bons résultats. Pourtant, l’interprétation de l’action et la prise en compte des raisons de l’action jouent également un rôle important dans le partage entre le rationnel et l’irrationnel. De plus, des formes d’action liées à la tradition et à l’engagement, qui peuvent parfois conduire à l’irrationalité, entretiennent des rapports plus complexes avec la rationalité qu’on ne pourrait le penser de prime abord. On examinera, dans les grandes lignes, ce que l’analyse philosophique peut en dire. Emmanuel Picavet, professeur des universités, enseigne la philosophie pratique moderne et contemporaine à l’université de Franche-Comté. Il est chercheur associé au laboratoire Philosophies contemporaines (EA 3562 ; université Paris 1), dans l’équipe NoSoPhi, et à l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (UMR 8590 ; CNRS - ENS - Paris 1).   Françoise Lauwaert — Ouvrir une brèche et canaliser le flux : à propos de la décision en Chine Certains textes médicaux et littéraires anciens présentent la décision comme l’émanation directe d’émotions enracinées dans la profondeur du corps. Il suffirait donc d’ouvrir la brèche au flux des affects et de les laisser suivre leur cours naturel. Ces théories semblent confirmer le cliché selon lequel les Chinois se seraient épargné le dualisme entre l’âme et le corps qui marqua si lourdement l’histoire de la pensée occidentale. Par des exemples empruntés au domaine juridique et à certains courants de la pensée confucéenne, nous tenterons de montrer que le clivage existe bien, même s’il se produit en d’autres lieux et s’exprime en d’autres termes, et que le recours à la « volonté » permet de mater les corps. Françoise Lauwaert, anthropologue et sinologue, est professeur d’anthropologie historique de la Chine et d’analyse socio-politique de la Chine moderne et contemporaine à l’université libre de Bruxelles. Elle est membre du Laboratoire d'anthropologie des mondes contemporains de l’ULB. Séance introduite par Bruno Ambroise, chargé de recherche au CNRS (CURAPP, UMR 6054 ; CNRS - université de Picardie), membre de l’équipe de direction de la MESHS.

Les théories de la décision

Elodie Loubaresse

04min09

Ce clip présente de manière synthétique les principales théories de la décision. Il propose tout d'abord une définition de la décision, de son processus, puis développe les des deux types de rationalité envisagés par Herbert Simon : rationalité absolue et limitée.Pour en savoir plus sur les théories de la décision, veuillez suivre le lien vers la ressource pédagogique dans l'onglet "Liens".

Peut-on encore parler de stratégie d'entreprise ?

Jean-Philippe DENIS

04min17

Clip AUNEGE : "Peut-on encore parler de stratégie d'entreprise ?" par Jean-Philippe Denis, Professeur des Université à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Les villes européennes face à la transition énergétique

Cyria EMELIANOFF

1h38min14

Cette conférence a pour titre : « Les villes européennes face à la transition énergétique ». Elle a été filmée le 28 février 2012 dans le cadre du séminaire annuel « Changements institutionnels, risques et vulnérabilités sociales », au programme du Master recherche de Sociologie de l'Université de Caen. Initié dans les années 1990, ce séminaire est actuellement dirigé par Salvador Juan, professeur de sociologie à l'Université de Caen. Résumé de la communication L'objectif de cette conférence est d'expliciter les méthodes utilisées par les villes afin de sortir des énergies fossiles. Dans un premier temps, la géographe rappelle les cadres dans lesquels sont nées et se sont développées ces politiques locales. La transition énergétique est une question éminemment multiscalaire - c'est-à-dire qu'elle dépend d'échelles multiples - mais qui s'appuie sur des initiatives locales. Les "plans climat" locaux peuvent agir essentiellement à deux niveaux : une substitution d'énergies issue de la biomasse aux énergies fossiles ; des économies d'énergie qui passent par une redéfinition de l'urbanisme : densification et mixité urbaine, décentralisation énergétique. Les choix effectués par les villes dépendent de leur contexte historique, géographique, politique et économique. Dans la deuxième partie de cette intervention, Cyria Emelianoff s'appuie sur deux exemples de villes (suédoise et allemande) afin de montrer deux modèles différents et peu compatibles de transition énergétique. Les enjeux de ces pratiques vont bien au-delà de la question écologique et dépendent de choix politiques. Il existe donc de vraies divergences sur les modalités de sortie des énergies fossiles.

SFSP Lille 2011 – Expertise, décision, action - discussion

LUC BOILEAU

29min35

Titre : SFSP Lille 2011 – Expertise, décision, action : les conditions du succès, les enseignements de l’expérience québécoise - discussionIntervenant(s) : Dab William - Professeur titulaire de la chaire d'hygiène et de sécurité, Conservatoire national des arts et métiersRésumé : De façon générale, la question des niveaux de risques et de preuves requis pour justifier des actions de santé publique est une des grandes questions qui se pose à tous les niveaux de nos sociétés. L’expérience québécoise a ceci de remarquable qu’elle rapproche les acteurs de terrain et les experts scientifiques. Quelles sont les caractéristiques du système de santé publique québécois qui favorisent ce lien et celles-ci sont-elles transposables ? En miroir des présentateurs du Québec, cet exposé posera les termes de cette discussion à la lumière de dossiers ayant fait l’objet de controverses en FranceL’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du Congrès pluri-thématique de la Société Française de Santé Publique : les expertises en santé publique. Session : expertise québécoise en santé publique : organisation, gestion, diversité, rôles des experts, relation avec les décideurs et la population. Animation : Hélène Valentini (INSPQ). Lille du 2 au 4 novembre 2011 sous le haut patronage du Ministre du Travail, de l’Emploi et de la santé et le parrainage du Ministre de l’Enseignement.Réalisation, production : Canal U/3S, CERIMESMots clés : SFSP Lille 2011, santé publique, ion de santé publique, expertise, décision, expérience québécoise, dossiers français

SFSP Lille 2011 – Les conditions du succès, les enseignements de l’expérience québécoise

William DAB

15min39

Titre : SFSP Lille 2011 – Expertise, décision, action : les conditions du succès, les enseignements de l’expérience québécoiseIntervenant(s) : Dab William - Professeur titulaire de la chaire d'hygiène et de sécurité, Conservatoire national des arts et métiersRésumé : De façon générale, la question des niveaux de risques et de preuves requis pour justifier des actions de santé publique est une des grandes questions qui se pose à tous les niveaux de nos sociétés. L’expérience québécoise a ceci de remarquable qu’elle rapproche les acteurs de terrain et les experts scientifiques. Quelles sont les caractéristiques du système de santé publique québécois qui favorisent ce lien et celles-ci sont-elles transposables ? En miroir des présentateurs du Québec, cet exposé posera les termes de cette discussion à la lumière de dossiers ayant fait l’objet de controverses en FranceL’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du Congrès pluri-thématique de la Société Française de Santé Publique : les expertises en santé publique. Session : expertise québécoise en santé publique : organisation, gestion, diversité, rôles des experts, relation avec les décideurs et la population. Animation : Hélène Valentini (INSPQ). Lille du 2 au 4 novembre 2011 sous le haut patronage du Ministre du Travail, de l’Emploi et de la santé et le parrainage du Ministre de l’Enseignement.Réalisation, production : Canal U/3S, CERIMESMots clés : SFSP Lille 2011, santé publique, ion de santé publique, expertise, décision, expérience québécoise, dossiers français

SFSP Lille 2011 – Emorationalité : prévention et sciences comportementales

Olivier OULLIER

46min07

Titre : SFSP Lille 2011 – Emorationalité : prévention et sciences comportementalesIntervenant(s) : Oullier Olivier - Professeur des universités, Laboratoire de Psychologie Cognitive (UMR 6146) – Aix-Marseille UniversitéRésumé : L’apport des sciences comportementales -notamment de la psychologie différentielle et sociale, de l’économie comportementale, des nudges voire des neurosciences de la décision- permet un éclairage nouveau sur la compréhension des comportements de consommation des citoyens et les stratégies d’éducation à la santé. Adoptés depuis plus décennie par le secteur privé, notamment l’industrie agro-alimentaire, afin d’améliorer l’impact de stratégies de communication et de marketing, l’utilisation de ces champs académiques, de leurs expérimentations de terrains et de leurs interactions reste encore marginale en politiques publiques. Elle n’en provoque pas moins des débats quant aux modalités mises en œuvres et aux finalités espérées.Cette présentation a pour objectif d’illustrer comment les propositions faites en 2010 dans le rapport du Centre d’analyse stratégique intitulé « Nouvelles approches de la prévention en santé publique » ou encore dans le rapport « M.I.N.D.S.P.A.C.E » du gouvernement britannique pourraient compléter les mesures actuellement prises en prévention en santé publique afin d’en améliorer l’efficacité dans certains secteurs et d’éviter (la répétition de) certaines erreurs dans d’autres.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du Congrès pluri-thématique de la Société Française de Santé Publique : les expertises en santé publique. Session : A-t-on besoin de nouvelles expertises en prévention ? Animation : Pierre Arwidson (INPES), Yves Charpak (SFSP). Lille du 2 au 4 novembre 2011 sous le haut patronage du Ministre du Travail, de l’Emploi et de la santé et le parrainage du Ministre de l’Enseignement.Réalisation, production : Canal U/3S, CERIMESMots clés : SFSP Lille 2011, santé publique, expertise, émorationalité, décision, prévention, neuroscience, psychologie

Neuro-économie, évaluation et décision - Discussion générale

COLLEGE DE FRANCE

22min19

Séminaire Neuro-économie, évaluation et décision Sous la forme d’un symposium organisé en commun avec la chaire Théorie économique et organisation sociale, le lundi 4 mai 2009Après-midi : Comment définir une décision rationnelle ? Discussion générale : animée par S. Dehaene et R. Guesnerie

Neuro-économie, évaluation et décision - E. N. A.

COLLEGE DE FRANCE

03min14

Séminaire Neuro-économie, évaluation et décision Sous la forme d’un symposium organisé en commun avec la chaire Théorie économique et organisation sociale, le lundi 4 mai 2009Après-midi : Comment définir une décision rationnelle ? 18h10 Christian Schmidt (Dauphine) présentera brièvement l’European Neuroeconomics Association