Documents pour «emploi»

La responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles - Marie-Astrid Le Theule

Marie-Astrid Le Theule

36min32

La Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi, politiques sociales", CEM/FMSH/Dauphine et l’Institut Veblen, ont le plaisir d’organiser la deuxième séance du séminaire "Emploi - Travail - Reconversion" autour du thème de la responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles.

Intervenants :

 Eric Alt, magistrat en charge de la départition prud’homale, vice président d’Anticor, membre de l’association Sherpa. 
 Anne Bory, Clersé, Université de Lille, co-auteure de l’ouvrage du collectif du 9 août, Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée, Agone, 2017. 
  Marie-Astrid Le Theule, maître de conférences, Cnam. 
 Bernard Massera, représentant des salariés dans la société des usines Chausson. 
 Mohammed Oussedik, Secrétaire Général Fédération CGT verre-céramique, membre de la commission executive confédérale CGT.

Animation Dominque Méda et Aurore Lalucq.

La responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles - Eric Alt

Eric ALT

33min33

La Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi, politiques sociales", CEM/FMSH/Dauphine et l’Institut Veblen, ont le plaisir d’organiser la deuxième séance du séminaire "Emploi - Travail - Reconversion" autour du thème de la responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles.

Intervenants :

 Eric Alt, magistrat en charge de la départition prud’homale, vice président d’Anticor, membre de l’association Sherpa. 
 Anne Bory, Clersé, Université de Lille, co-auteure de l’ouvrage du collectif du 9 août, Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée, Agone, 2017. 
  Marie-Astrid Le Theule, maître de conférences, Cnam. 
 Bernard Massera, représentant des salariés dans la société des usines Chausson. 
 Mohammed Oussedik, Secrétaire Général Fédération CGT verre-céramique, membre de la commission executive confédérale CGT.

Animation Dominque Méda et Aurore Lalucq.

La responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles - Bernard Massera

26min09

La Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi, politiques sociales", CEM/FMSH/Dauphine et l’Institut Veblen, ont le plaisir d’organiser la deuxième séance du séminaire "Emploi - Travail - Reconversion" autour du thème de la responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles.

Intervenants :

 Eric Alt, magistrat en charge de la départition prud’homale, vice président d’Anticor, membre de l’association Sherpa. 
 Anne Bory, Clersé, Université de Lille, co-auteure de l’ouvrage du collectif du 9 août, Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée, Agone, 2017. 
  Marie-Astrid Le Theule, maître de conférences, Cnam. 
 Bernard Massera, représentant des salariés dans la société des usines Chausson. 
 Mohammed Oussedik, Secrétaire Général Fédération CGT verre-céramique, membre de la commission executive confédérale CGT.

Animation Dominque Méda et Aurore Lalucq.

La responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles - Anne Bory

Dominique MéDA

34min03

La Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi, politiques sociales", CEM/FMSH/Dauphine et l’Institut Veblen, ont le plaisir d’organiser la deuxième séance du séminaire "Emploi - Travail - Reconversion" autour du thème de la responsabilité des sociétés mères vis à vis de leurs filles.

Intervenants :

 Eric Alt, magistrat en charge de la départition prud’homale, vice président d’Anticor, membre de l’association Sherpa. 
 Anne Bory, Clersé, Université de Lille, co-auteure de l’ouvrage du collectif du 9 août, Quand ils ont fermé l’usine. Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée, Agone, 2017. 
  Marie-Astrid Le Theule, maître de conférences, Cnam. 
 Bernard Massera, représentant des salariés dans la société des usines Chausson. 
 Mohammed Oussedik, Secrétaire Général Fédération CGT verre-céramique, membre de la commission executive confédérale CGT.

Animation Dominque Méda et Aurore Lalucq.

Kapitalistis

De Pablo Munoz Gomez

14min03

Le Père Noël est un capitaliste. Il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux enfants pauvres. Nikos, cinq ans.

Qu’est-ce que le travail non qualifié ?

28min10

José Rose est professeur émérite de sociologie à Aix Marseille Université et docteur en sciences économiques.

Il s’agit d’abord de critiquer la notion de travail non qualifié en distinguant qualification de la personne, de l’emploi et du travail. Puis de proposer, au regard des publications parues sur le sujet, quelques éclairages sur l’ampleur, la répartition et les formes de l’emploi réputé non qualifié. Enfin, nous analyserons les politiques publiques conduites ces dernières années dans ce domaine avant d’ouvrir d’autres pistes d’action possibles.

The chop

Lewis Rose

17min06

Yossi, un boucher casher, se retrouve dans la tourmente, après avoir perdu son emploi. Après avoir sonné à la porte de nombreuses boucheries casher, sans succès, il prend l'étonnante décision de travailler en tant que boucher halal. Cependant, pour cela, il va devoir faire preuve de ruse et de charisme pour cacher sa véritable identité.

A new home

De Žiga Virc

14min18

Qu'est ce qui menace vraiment l'Europe : la crise à ses frontières, ou la peur qui en découle ? Une jeune femme se rend au travail et croise un camp de réfugiés. Elle n'a rien contre eux, ils n'ont rien contre elle. Et pourtant, leur rencontre changera dramatiquement leurs vies.

Quel bilan peut-on tirer des restructurations en France ? partie 5

Dominique MéDA

32min45

5/ Débat Séminaire animé par Dominique Méda et Aurore Lalucq Séminaire organisé par la Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" (Université Paris Dauphine/Fondation maison des sciences de l'Homme) et l'institut Veblen. Quels succès et échecs ? Fait-on mieux dans d'autres pays ? Quelles recommandations proposer dans le contexte des "ordonnances travail" et du poids des multinationales dans nos économies ? La Chaire s'intéresse avec ce cycle à la question des Reconversions. Durant quatre séances elle cherche à tirer d'abord un bilan des restructurations à la française, ces opérations qui ont bien souvent laissé certains territoires exsangues, après le départ des industries textile ou métallurgiques. Nous nous intéresserons ensuite à la question très complexe des relations entre mères et filles : certaines grandes entreprises décident de délocaliser leurs filiales, provoquant ainsi des bouleversements profonds dans les territoires, sans pourtant que leur responsabilité soit mise en cause. La question du co-emploi est ici centrale. Dans certains cas, les territoires ont réussi à opérer de profondes reconversions, passant d'un type de mono industrie à une structure de production radialement nouvelles. La chaire avait déjà étudié le cas de Loos en Gohelle qui avait réussi en une dizaine d'années à reconvertir un lieu symbolisé par un terril par un territoire à l'avant-garde de l'écologie. Comment font les autres pays ? Quelles sont les politiques publiques les plus propices à rendre les reconversions réussies ? Quels sont les dispositifs juridiques, les instruments de régulation internationale qui permettraient d'anticiper correctement les risques ? 

Quel bilan peut-on tirer des restructurations en France ? partie 4

Dominique MéDA

25min48

4/ Présentation de Thierry Weil Séminaire animé par Dominique Méda et Aurore Lalucq Séminaire organisé par la Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" (Université Paris Dauphine/Fondation maison des sciences de l'Homme) et l'institut Veblen. Quels succès et échecs ? Fait-on mieux dans d'autres pays ? Quelles recommandations proposer dans le contexte des "ordonnances travail" et du poids des multinationales dans nos économies ? La Chaire s'intéresse avec ce cycle à la question des Reconversions. Durant quatre séances elle cherche à tirer d'abord un bilan des restructurations à la française, ces opérations qui ont bien souvent laissé certains territoires exsangues, après le départ des industries textile ou métallurgiques. Nous nous intéresserons ensuite à la question très complexe des relations entre mères et filles : certaines grandes entreprises décident de délocaliser leurs filiales, provoquant ainsi des bouleversements profonds dans les territoires, sans pourtant que leur responsabilité soit mise en cause. La question du co-emploi est ici centrale. Dans certains cas, les territoires ont réussi à opérer de profondes reconversions, passant d'un type de mono industrie à une structure de production radialement nouvelles. La chaire avait déjà étudié le cas de Loos en Gohelle qui avait réussi en une dizaine d'années à reconvertir un lieu symbolisé par un terril par un territoire à l'avant-garde de l'écologie. Comment font les autres pays ? Quelles sont les politiques publiques les plus propices à rendre les reconversions réussies ? Quels sont les dispositifs juridiques, les instruments de régulation internationale qui permettraient d'anticiper correctement les risques ? 

Quel bilan peut-on tirer des restructurations en France ? partie 3

Dominique MéDA

19min34

3/ Présentation d'Edoaurd Martin Séminaire animé par Dominique Méda et Aurore Lalucq Séminaire organisé par la Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" (Université Paris Dauphine/Fondation maison des sciences de l'Homme) et l'institut Veblen. Quels succès et échecs ? Fait-on mieux dans d'autres pays ? Quelles recommandations proposer dans le contexte des "ordonnances travail" et du poids des multinationales dans nos économies ? La Chaire s'intéresse avec ce cycle à la question des Reconversions. Durant quatre séances elle cherche à tirer d'abord un bilan des restructurations à la française, ces opérations qui ont bien souvent laissé certains territoires exsangues, après le départ des industries textile ou métallurgiques. Nous nous intéresserons ensuite à la question très complexe des relations entre mères et filles : certaines grandes entreprises décident de délocaliser leurs filiales, provoquant ainsi des bouleversements profonds dans les territoires, sans pourtant que leur responsabilité soit mise en cause. La question du co-emploi est ici centrale. Dans certains cas, les territoires ont réussi à opérer de profondes reconversions, passant d'un type de mono industrie à une structure de production radialement nouvelles. La chaire avait déjà étudié le cas de Loos en Gohelle qui avait réussi en une dizaine d'années à reconvertir un lieu symbolisé par un terril par un territoire à l'avant-garde de l'écologie. Comment font les autres pays ? Quelles sont les politiques publiques les plus propices à rendre les reconversions réussies ? Quels sont les dispositifs juridiques, les instruments de régulation internationale qui permettraient d'anticiper correctement les risques ? 

Quel bilan peut-on tirer des restructurations en France ? partie 2

Dominique MéDA

25min30

2/ Présentation de Claire Morel et Dominique Paucard Séminaire animé par Dominique Méda et Aurore Lalucq Séminaire organisé par la Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" (Université Paris Dauphine/Fondation maison des sciences de l'Homme) et l'institut Veblen. Quels succès et échecs ? Fait-on mieux dans d'autres pays ? Quelles recommandations proposer dans le contexte des "ordonnances travail" et du poids des multinationales dans nos économies ? La Chaire s'intéresse avec ce cycle à la question des Reconversions. Durant quatre séances elle cherche à tirer d'abord un bilan des restructurations à la française, ces opérations qui ont bien souvent laissé certains territoires exsangues, après le départ des industries textile ou métallurgiques. Nous nous intéresserons ensuite à la question très complexe des relations entre mères et filles : certaines grandes entreprises décident de délocaliser leurs filiales, provoquant ainsi des bouleversements profonds dans les territoires, sans pourtant que leur responsabilité soit mise en cause. La question du co-emploi est ici centrale. Dans certains cas, les territoires ont réussi à opérer de profondes reconversions, passant d'un type de mono industrie à une structure de production radialement nouvelles. La chaire avait déjà étudié le cas de Loos en Gohelle qui avait réussi en une dizaine d'années à reconvertir un lieu symbolisé par un terril par un territoire à l'avant-garde de l'écologie. Comment font les autres pays ? Quelles sont les politiques publiques les plus propices à rendre les reconversions réussies ? Quels sont les dispositifs juridiques, les instruments de régulation internationale qui permettraient d'anticiper correctement les risques ?