Documents pour «viande»

The chop

Lewis Rose

17min06

Yossi, un boucher casher, se retrouve dans la tourmente, après avoir perdu son emploi. Après avoir sonné à la porte de nombreuses boucheries casher, sans succès, il prend l'étonnante décision de travailler en tant que boucher halal. Cependant, pour cela, il va devoir faire preuve de ruse et de charisme pour cacher sa véritable identité.

Steak (R)évolution

De Franck Ribiere

2h10min59

Steak (R)évolution parcourt le monde à la découverte d'éleveurs, de bouchers et de chefs passionnés. Loin des élevages intensifs et des rendements industriels, une révolution est déjà en marche; la bonne viande rouge devient un produit d'exception, voire luxe. Mais où se trouve le meilleur steak du monde ? Franck Ribière et son boucher favori, Yves-Marie Le Bourdonnec, partent rencontrer les nouveaux protagonistes de la filière, généreux, attachants et écologistes, pour essayer de comprendre ce qu'est une bonne viande.
Les nouveaux enjeux du marché ne sont pas toujours là où on les attend. Steak (R)évolution est un film gourmand et politiquement incorrect sur la viande "haute couture".

Sacrifice d’un cheval pour la célébration de la fin du deuil

Nicolas LESCUREUX

34min37

Kirghizistan, village d'Atsha-Kaïyndy 2003 40 jours après l’enterrement d’un homme, une cérémonie est organisée. Elle marque la fin du deuil de la veuve. Afin de célébrer cet évènement, les gens du village sont invités et un cheval est abattu. Ce film montre la prière précédant le sacrifice, la mise à mort, le découpage et une partie de la préparation du cheval.

Matière à sensation. La viande, enjeu de l’art contemporain

Johanne Lamoureux

42min43

Qu’il s’agisse de la couverture de l’ouvrage de Monika Wagner (Das Material der Kunst, 2002) ou de l’iconographie d’un livre de Paul Ardenne (Extrême : esthétique de la limite dépassée, 2006), la viande apparaît souvent désormais comme une matière exemplaire, et non seulement comme un motif ou un thème, de l’art contemporain dont elle résumerait en quelque sorte la valeur de choc. Mais l’usage littéral de la viande dans les pratiques artistiques n’est pas nouveau et il ne vise pas toujours à faire sensation. Il arrive que l’enjeu de son emploi soit de problématiser la frontière précaire, le basculement arbitraire de la chair en viande ou encore d’indexer une appétence toujours plus ou moins contrariée pour le «réel».

Le cochon en Galice

Beatriz SOENGAS

16min51

La  matanza do porco, l'abattage du cochon en galicien, est pratiqué depuis de nombreuses années dans ma famille. Ce film retrace l'abattage du dernier cochon élevé par ma grand-mère paternelle. On y voit les différentes étapes depuis la mise à mort de l'animal jusqu'à l'élaboration de produits avec la viande du cochon. Ces opérations qui s'étalent sur deux jours, mobilisent la famille mais aussi les voisins qui sont venus prêter main forte. On constate une répartition des tâches clairement définie. Les hommes tuent, préparent l'animal et le découpent. Les femmes s'occupent de nettoyer les boyaux et d'élaborer les différentes charcuteries, ici chorizos et morcillas.
Les techniques d'abattage ont changé dans le temps et varient selon les villages. Toutefois, bien que l'abattage du cochon soit une pratique séculaire dans les campagnes galiciennes, elle tend à disparaître.






















 

Meat Vlees

Maartje Seyferth

1h23min04

Pour oublier sa vie minable, un boucher entre dans la tête de Roxy, une jeune femme qui l’obsède et passe son temps à tout filmer en vidéo…