Arrêt sur Images

Migrants : des catastrophes aux solutions

Article publié le 06/10/2015

Des centaines de naufragés aux réfugiés de Calais et de Syrie, la couverture médiatique ne dépasse guère le coup de l'émotion. Mais au-delà des drames, quelles sont les réflexions liées à l'immigration qui peuvent conduire à des solutions ?

Migrants / Paris : polémique entre la mairie et Le Figaro

Justine Brabant

Deux journalistes du Figaro ont été brièvement empêchés par la mairie de Paris de suivre l'évacuation d'un camp de migrants à Paris, ce 17 septembre, rapporte le quotidien. En cause : un article publié le matin même dans le journal, dans lequel la mairie estime que le journal n'a pas respecté un "off". Le Figaro, privé de reportage ? Dans un article publié sur le site du journal, une journaliste et un photographe du Figaro expliquent avoir été empêchés d'accéder à un camp de ...

Orban, les passeurs turcs, France 2 et nous

Daniel SCHNEIDERMANN

Pour montrer l'image de la Hongrie fermant sa frontière, il ne suffit pas de montrer une frontière fermée, des barbelés. Il faut filmer l'instant exact de la fermeture. "Comme vous le voyez, les autorités hongroises sont en train de sceller cette dernière voie de passage vers la Hongrie, dit l'envoyée spéciale de France 2 à la frontière serbo-hongroise Sama Soulah, en marchant le long des barbelés qu'installe la police. Ce sont à présent les derniers réfugiés qui vont passer cette...

Migrants : la France ? Non merci !

Daniel SCHNEIDERMANN

Il ne manquait plus que ça. Ces réfugiés que la France accueille les bras grands entrouverts, au généreux compte-gouttes, ces réfugiés font la fine bouche. La France ? Non merci. Si la crise migratoire de ces tout derniers jours confirme quelque chose, c'est la valeur insurpassable du reportage de terrain, dans les grands événements. Comment ces événements, pour peu qu'on les observe à la bonne distance, ni de trop près, ni de trop loin, comme l'a fait hier Le Monde dans un web-...

Plantu, migrant aussi...

Daniel SCHNEIDERMANN

D'abord le bon sourire du père de cette famille de migrants, sous le crayon de Plantu. Un père replet, manifestement quinquagénaire, très différent des jeunes hommes efflanqués que nous montrent les photos, et les images télévisées. Enturbanné, aussi, comme les mollahs de Charlie Hebdo, alors que les mêmes images télévisées (mais peut-être sont-elles mensongères) ne nous montrent aucun enturbanné. Le personnage sourit. Ce n'est ni un mollah ni un djihadiste, c'est un "bon" ...

Willkommen dans l'inconnu !

Daniel SCHNEIDERMANN

Des gifles, des gifles cruelles, ces images des Allemands accueillant les réfugiés. Tiens, les Français, prenez-vous ça dans la figure, prenez-vous les caisses d'habits, prenez-vous les caisses de nourriture, les bouteilles d'eau, les amoncellements de chaussures, et par dessus tout, prenez-vous les sourires, et les haies d'honneur, et les pancartes Welcome, Willkommen ! Prenez-vous ça dans la figure, tous ensemble, les politiques cauteleux, les sondés frileux, et les Grands Noms de la ...

Migrants contre tracteurs

Daniel SCHNEIDERMANN

Elle n'a pas fini de le payer, "la presse française", d'être la seule presse européenne à être restée aveugle comme un seul homme à "la" photo du petit Aylan (voir la chronique du matinaute d'hier). Mentalité racornie, "réflexes journalistiques émoussés" (Thomas Legrand, sur France Inter ce matin), idéologiquement inféodée au FN : internautes et éditorialistes audiovisuels ne se privent pas de cogner sur elle. Plus précisément, sur la poignée de quotidiens nationaux survivants...

Aylan Kurdi, 3 ans

Daniel SCHNEIDERMANN

Ses petites semelles, son T shirt rouge, son short bleu. Un petit corps sur une plage. Toute la presse britannique publie à la Une la photo de Aylan Kurdi, 3 ans, échoué sur une plage de Bodrum, en Turquie, après une traversée ratée vers l'île grecque de Kos, distante de seulement 3 miles. Devant ce corps échoué, le nez dans la vaguelette, un policier turc immobile. Pourquoi est-il immobile ? Impuissance désolée, ou passivité indifférente ? On ne sait pas. On ne saura jamais. Il ...

Refugees welcome : d'où sort donc cette Allemagne ?

Daniel SCHNEIDERMANN

Si on s'attendait ! Nos médias s'extasient, incrédules : il paraitrait que l'Allemagne accueille les réfugiés à bras ouverts. Il paraitrait que la Bild, la terrible Bild, aux couvertures persécutrices des Grecs dépensiers, lance une grande opération de solidarité avec les migrants (ou les réfugiés, comme on choisira de dire) qui déferlent sur le pays. "Wir helfen" : nous aidons. Il paraitrait que des banderoles Refugees welcome se déploient dans les tribunes des matches de foot, que...