Livres

Parcours du catalogue par genre

  • Genres Savoirs Politique
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 21
  • 22
  • 23
  • »

56 - Tome 2 : Mensonges et crimes d'État

Jean-Loup Izambert

368 pages.De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes. En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale. Maintenant, leurs « rebelles » frappent l’Europe et le peuple français... Voici pourquoi. À la suite du tome 1 de "56" ("L’État français complice de groupes criminels"), Jean-Loup IZAMBERT, journaliste d’investigation indépendant, livre de nouveaux éléments sur les complicités de dirigeants politiques et hauts fonctionnaires français avec des individus liés à des organisations criminelles. Il met à nu les mensonges et crimes ourdis par la présidence française, donne la parole à la Syrie démocratique et décortique les raisons de la guerre contre le « cœur de paix du Moyen-Orient ».

Présidentielle 2012

Pascal Dague

472 pages. Révélation choc Qui a dit, que dans une campagne présidentielle, on n'a pas le droit de mentir ? On ne peut pas dissimuler qui l'on est et ce que l'on veut... Je sors mon Joker pour la réponse ! En tout cas, s'il existait en France un Parti de la vérité, nul doute qu'il régnerait sans partage. Qui en effet, défendrait le mensonge ? Y a-t-il des partisans de la laideur ou de la méchanceté ? Tout le monde prétend incarner la vérité... Quel est le plus mythomane de tous !?

La justice des mineurs

Sylvaine VILLENEUVE

48 pages.La justice des mineurs a deux missions : la protection des jeunes en danger et la poursuite des infractions commises. C’est l’ordonnance du 2 février 1945 qui en a établi les principes modernes en proclamant la prééminence de l’éducatif sur le répressif afin de favoriser l’insertion sociale des délinquants.Cet ouvrage préfacé par la juge des enfants Évelyne Monpierre décrit la longue histoire de cette justice spécialisée. Il évoque les prisons et les bagnes pour enfants, il présente les formes de délinquance, les types de mesures et de sanctions, dont les mesures de réparation et les alternatives aux poursuites qui sont majoritairement prises. Il met en lumière le rôle du juge des enfants, qui dit la loi, la fait appliquer, tout en étant à l’écoute des enfants et des familles.Enfin, il présente les actions de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), à laquelle les mineurs sont confiés, et le rôle des éducateurs.Des missions d’hommes et de femmes qui font de la justice des mineurs une des plus belles institutions françaises.

Nuit Debout et maintenant ? - Médias et (im)médiations

Hécate Vergopoulos

93 pages.Paris, mars 2016. Nuit Debout prend son essor sur la place de la République et rejoint le mouvement des récentes résistances civiques qu’on aura vu fleurir un peu partout dans le monde, de Wall Street à Gezi, de la Puerta del Sol à Syntagma.Dès le début, Nuit Debout bouscule les représentations de la prise de parole et de l'action citoyennes. Sur la place, on s’organise, on échange, on écoute, on argumente. Certaines personnes se tiennent à distance. D’autres s’engagent avec énergie. Parmi les médias qui couvrent l’événement, il y en a pour dire qu’on n’y fait rien, qu’on n’agit pas. D’autres, au contraire, y voient un mouvement engagé dans une dynamique pour le changement.Une pluralité d’expériences et de témoignages qui révèlent à quel point il peut être aujourd’hui malaisé de concevoir qu’un mouvement, qui s’interroge pourtant sur les modalités – et les faillites – de l’institution démocratique, puisse prendre la forme d’un débat sur sa propre identité et sur son devenir. C’est là le point de départ de cet ouvrage qui rassemble des chercheurs en sciences humaines et sociales – établis en France ou ailleurs –, mais aussi des Nuitdeboutistes actifs.Ce livre entend ainsi questionner le triptyque médias, médiation et immédiation pour tenter de saisir ce qui s’est finalement joué sur la place de la République.

Trump face à l'Europe - Peut-on éviter une nouvelle guerre mondiale ?

Jean-Loup Izambert

272 pages.L’élection, fin 2016, de Donald Trump comme quarante-cinquième président des États-Unis peut-elle changer favorablement les relations des États-Unis avec le monde ainsi qu’il s’y est engagé ? "Une voie difficile", estime le président russe Vladimir Poutine. D’autant plus difficile que depuis leur fondation en 1776, les États-Unis ont consacré plus de 93% de leur existence à faire la guerre aux peuples pour s’approprier leurs richesses et imposer leur hégémonie. Les dirigeants du "pays de la guerre" ont fait des millions de morts et de personnes déplacées, détruit des pays entiers, et favorisé le développement de la misère et du terrorisme jusqu’au cœur de l’Europe. Aussi, le dossier "Europe", non de la petite Europe de Bruxelles mais de la grande Europe, qui s’étend de Lisbonne à Vladivostok, est l’un des plus importants auquel Donald Trump doit faire face. Après avoir détruit l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et la Syrie, comment les États-Unis portent-ils la guerre en Europe ? Et, face au péril, quel est ce nouveau monde qui met l’espoir en chantier ? Journaliste d’investigation indépendant et écrivain, Jean-Loup Izambert, auteur de plusieurs ouvrages qui font référence (« Le Crédit Agricole hors la loi ? », « Faut-il brûler l’ONU ? », « 56 – l’Etat français complice de groupes criminels »), décrit dans ce nouveau travail d’enquête les attaques incessantes des Etats-Unis contre l’Europe entière. Avec « Trump face à l’Europe », l’auteur porte à la connaissance des lecteurs des faits importants dont ne traitent pas les médias. Il en révèle d’autres par des témoignages collectés auprès d’acteurs du monde du renseignement, de l’économie et de la finance. Éclairant le lecteur sur une succession d’événements, il l’interpelle sur les préparatifs de guerre qui malmènent la paix, et montre comment les États-Unis divisent le continent européen et les deux conceptions du monde qui s’opposent. Un ouvrage essentiel à la compréhension des enjeux et du devenir de la civilisation européenne.

Sans langue de bois

Laurent Roussel

31 pages."A travers mon livre, j'ai voulu exprimer mes opinions de personne à mobilité réduite. Hélas, les gens de ma communauté sont exclus de la société, aucun média ou politique ne parlent de nous. En cette année où je vais fêter mes cinquante-ans et voter le nouveau Président de la République lequel sera encore un homme vu la seule femme qui est une prétendante sérieuse c'est la numéro un du Front National, un parti dangereux comparable à Trump déjà contesté en dix jours de gouvernement. La seule chose que je partage avec les partisans de Droite voire d’Extrême Droite, pour des raisons différentes : c'est les migrants. Eux, c'est des sentiments racistes, moi je dis qu'en France, on devrait s'occuper de nos SDF qui crèvent dans la rue. Pour ma part, je suis de gauche, je milite contre les injustices envers les personnes handicapées, mariage pour tous, contre le raciste, les femmes battues... En fait, ayant des difficultés d'élocutions, je retranscrits mes idéologies dans ce récit. Je n'ai pas peur des conséquences de ce livre, je ferai face."

Lire Mein Kampf

Paul Laurendeau

121 pages.Ça y est, Mein Kampf d’Adolf Hitler (1889-1945) vient de tomber domaine public. On va en parler, comme si cette histoire de domaine public changeait tant de choses... En 1977, lors du soixantième anniversaire de la révolution bolcheviste, Mein Kampf était un ouvrage ridicule. En 2017, pour le centenaire de cette dernière, Mein Kampf est désormais un ouvrage dangereux. Il n’y a pas là de quoi pavoiser. Que s’est-il donc passé ? Vers quoi avons-nous tant dérivé ? Il faut en parler, en reparler. Il faut notamment associer ces idées qui traînent à l’auteur hautement suspect dont elles émanent. C'est ce que cet ouvrage se propose de faire. Professeur de linguistique au département d’Études françaises de l’Université York de Toronto pendant vingt et un ans, Paul Laurendeau, né en 1958, vit aujourd’hui dans la région des Basses-Laurentides où il se consacre à l’écriture. Il a publié plusieurs nouvelles et romans ainsi que quelques recueils de poésie (en solo ou en collaboration avec Allan Erwan Berger). Docteur ès Lettres de l’Université Denis Diderot (Paris VII), Laurendeau est l’auteur d’une cinquantaine d’articles et de chapitres d'ouvrages en linguistique et en philosophie du langage. Il a collaboré à l’ouvrage collectif Entretien avec quatre philosophes (Éditions Hurtubise HMH, 2005), y pastichant les rôles de Karl Marx et de Socrate. Sa formation de philosophe l’amène aussi à s’intéresser aux phénomènes intellectuels ordinaires, comme les religions et les idéologies politiques. Il a publié L'Islam, et nous les athées (2015) chez ELP. L’essai Lire Mein Kampf est donc son second ouvrage paru dans la collection Essais et témoignages.

Les politiques publiques de sécurité - « Que sais-je ? » n° 3923

Christophe Soullez

128 pages.L'État, qui doit assurer la protection et la sécurité de la population, a suivi au fil du temps diverses pistes pour tenter d'accomplir cette mission régalienne. Depuis la Seconde Guerre mondiale, la question de la sécurité au quotidien, la lutte contre la criminalité et la prévention de la délinquance ont fait l'objet d'une prise en compte politique accrue. Peu à peu, de dispositifs en mesures, de rapports en lois-cadres, se sont ainsi construites de véritables politiques publiques de sécurité qui concernent l'action de la police, de la justice ou encore les politiques de la ville.En s'appuyant sur une présentation historique, cet ouvrage explore la notion de politique publique de sécurité et en cerne les évolutions, mettant au jour les divers égarements, les problématiques et les difficultés actuelles auxquels sont confrontés les pouvoirs publiques.

Notre raison d'être

George Garibaldi

120 pages.La foi en une cause donne aux jeunes une raison d’être commune, notamment en temps de menace ou de guerre. Comment créer une raison d’être noble qui inspire les nations en temps de paix ? Les candidats politiques séduisent leur jeune électorat par la crainte et la haine plutôt que par l’amour et la paix. Les leaders de notre ère moderne qui ont donné l’exemple et prêché la charité et le pardon ont été menacés ou assassinés… Gandhi, Martin L. King, Sadat, Rabin, Mandela. C’est ainsi que le sujet de La raison d’être se pose. Quelle est notre raison d’être en tant qu’individus, sociétés et nations ? Sans raison d’être, la jeunesse est perdue, sera acculée au suicide, ou se rassemblera derrière ceux qui prêchent la violence et la haine d’autrui.

Agir autrement

Eric Le Roux

52 pages.«Je suis issu d’une génération qui n’a connu qu’une France en désarroi, empêtrée dans le statut quo et aux perspectives ternes. […] \n\nJ’ai pour ma part pris le parti d’agir et de ne jamais accepter de regretter une époque meilleure où la France avait sa place dans le monde. »\n\nA travers cet essai, Eric Le Roux dresse un programme simple et de bon sens pour redresser la France.

Essai sur le projet des Etats Unis d'Afrique

Aballo Pierre Bokonake

22 pages.2013 a été la fête du cinquantième année de l'indépendance pour la plupart des pays africain, la réalité en est tout autre, l'exode de la jeunesse africaine, pas de véritable politique économique afin de sortir le continent africain de ce marasme.

Connaître le passé, comprendre le présent et construire l'avenir

Jean-Claude Tarby

98 pages.Ce livre a pour objet de tordre le cou à la légende selon laquelle, l'ultra libéralisme serait la seule voie économique possible.\nDans une exploration à travers l'histoire du capitalisme, l'auteur démontre en s'appuyant sur les travaux d' économistes de renom, qu'un autre éclairage peut servir de base à la construction d'une société nouvelle, prenant enfin en compte le facteur humain dans la pensée économique.\n\nJean Claude TARBY , 64 ans, est passionné par les questions sociétales. CONSULTANT diplômé de l'IDCE "(Institut du Développent du Conseil et de l'Entreprise)", il a piloté de nombreux dispositifs d'accompagnements du changement, dans une grande entreprise publique. Très engagé sur le plan syndical et politique, membre du syndicat SOLIDAIRES et du FRONT de gauche, il signe ici son troisième ouvrage, après "Face au danger lepéniste, la révolution citoyenne" en 2012 et "Un monde du travail destructeur" en 2013.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 21
  • 22
  • 23
  • »