Cinéma

Lena et sa vieille

Marie Halopeau

19min47

Léna a rendez-vous avec sa grand mère. Cette dernière, sentant sa mort imminente, lui demande de l'aider à lui redonner l'aspect de ses vingt ans pour ses retrouvailles aux cieux, avec son amant de jeunesse mort depuis longtemps.

L'école d'en face

Sandrine Frentz

53min01

Expérience menée aux Etats-Unis dans les années 70, le « busing », du nom du bus transportant les élèves noirs d’écoles ghettos dans des établissements plus favorisés de familles blanches, est menée dans une commune de l’Essonne : Courcouronnes. 20 enfants de CM2 de l’école Jacques Tati située dans le quartier populaire du Canal vont chaque matin monter dans le bus qui va les conduire de l’autre côté de l’autoroute A6, à l’école Paul Bert , dans un quartier chic où ils n'ont jamais l’occasion de se rendre … Pendant 10 mois, nous suivons élèves, parents, professeurs et directeurs d’écoles dans cette nouvelle aventure.

Trois minutes trente

Isabelle Saunois

58min16

Apolline et Lila ont vingt ans. D’ici à août 2008, elles vont passer près d’un millier d’heures dans l’eau à godiller, rétropédaler. À faire des spires, des vrilles ascendantes et descendantes, continues ou combinées...
Des centaines d’heures d’effort pour atteindre leur rêve de JO et nager en «duo» pour l’équipe de France de natation synchronisée. L’été prochain à Beijing, elles vont vivre «3 minutes 30» dont elles se souviendront probablement toute leur vie.
Le film est la chronique de cette année de préparation.

Les soldats perdus de Tsahal

Sabrina Van Tassel

49min48

Aujourd'hui, Goa au sud de l'Inde est devenue la nouvelle terre promise. Chaque année 80 000 jeunes israéliens y finissent leur service militaire. Les hommes passent trois ans à l'armée, les femmes deux ans. Près de trois quart d'entre eux décident de parcourir le monde une fois leur service terminé. Une sorte de voyage initiatique le plus loin possible de la guerre et d'Israël. Ils se retrouvent sur les plages de Goa pour des vacances à durée indéterminée.

Hier encore

Rima Samman

57min15

Simon Tabet est un libanais qui vit en Amérique. Il vient en France car son ami Georges a entendu parler d'une Nirane Tabet qui a perdu sa famille pendant la guerre du Liban qui a débuté en 1975. La jeune femme vit à Paris et serait probablement la soeur de Simon portée disparue lors du massacre qui a décimé tout le reste de sa famille au début de la guerre. Georges et Simon se rendent à l'ambassade du Liban qui les aide à retrouver la trace de la seule Nirane Tabet qui vit en France.

L'odyssée climatique du "Southern Star - Politiquement correct? épisode 1/4

De Thierry Robert

52min15

A l'occasion de l'Année Polaire Internationale, Olivier Pitras, premier navigateur français à avoir traversé l’Océan Glacial Arctique à la voile, et son équipage, embarquent à bord du voilier polaire Southern Star pour un an d'expédition autour de l'Amérique du Nord.Cette Odyssée climatique lèvera l’ancre de Norvège pour quelques 18 000 miles nautiques, 21 étapes, 9 pays, 9 mers et 1 an de navigation. Cette aventure humaine hors du commun qui nous emmène au coeur des problématiques liées aux bouleversements actuels du climat.

L'odyssée climatique du "Southern Star" - Pacific attitude épisode 3/4

De Thierry Robert

52min07

A l'occasion de l'Année Polaire Internationale, Olivier Pitras, premier navigateur français à avoir traversé l’Océan Glacial Arctique à la voile, et son équipage, embarquent à bord du voilier polaire Southern Star pour un an d'expédition autour de l'Amérique du Nord.Cette Odyssée climatique lèvera l’ancre de Norvège pour quelques 18 000 miles nautiques, 21 étapes, 9 pays, 9 mers et 1 an de navigation. Cette aventure humaine hors du commun qui nous emmène au coeur des problématiques liées aux bouleversements actuels du climat.

Patrick Dupond

De Nicolas Ribowski

51min12

Janvier 2004 – D’un studio de danse, la musique sort d’un piano droit, un miroir nous renvoie l’image d’un danseur en répétition : c’est Patrick Dupond aujourd’hui. Sa volonté, son courage, sa détermination à retrouver ses sensations, son désir de se présenter à nouveau devant le public sont toujours là. C’est le pari qu’il ne veut pas perdre, c’est le pari qu’il doit gagner !« Que la fête continue ! ». C’était la dernière phrase de son livre autobiographique (500.000 exemplaires vendus) alors qu’il venait de connaître cinq années de galère après son renvoi du ballet de l’Opéra de Paris pour insubordination.Et la fête continue… Le 30 Mars 2004 Patrick Dupond danse à nouveau à l’Opéra dans un spectacle qui rend hommage à Claude Bessy avec Sylvie Guillem, Marie-Claude Pietragalla, Manuel Legris, Nicolas Leriche … Nous suivrons ses répétitions de janvier 2004 jusqu’à la soirée de gala du 30 mars où nous filmerons sa « variation » sur le plateau de l’Opéra. Nous serons avec lui dans sa loge, avant et après le spectacle. Ses douleurs, ses difficultés rencontrées en répétitions lui feront se souvenir de son parcours depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui. On l’accompagnera sur les lieux qui évoquent sa vie. Patrick Dupond va t-il réussir aujourd’hui le défi qu’il lance au destin, au talent, au public, lui qui a été sacré meilleur danseur du monde à 17 ans ?

La Nuit partagée

De Philippe Larue

51min07

Huit rappeurs, danseurs, chanteurs de la banlieue parisienne rencontrent le chorégraphe contemporain Jean-François Duroure avec qui ils préparent un spectacle musical pour le Festival d'Avignon. Conçu comme un carnet de bord en images de la genèse d'un projet chorégraphique, le film dresse le portrait de neuf personnages : huit danseurs et un chorégraphe. Regarder, écouter, vivre cette création, depuis un théâtre vide jusqu'au spectacle qui l'habitera, en passant par les esquisses, les hésitations d'un chorégraphe et de ses interprètes.Les "coulisses" qui s'offrent à nous sont tout à la fois celles d'un spectacle et celles de la rue. On y parle de travail, de devenir mais aussi d'expérience et de doutes. Plus qu'un simple documentaire sur la danse, ce film se veut une véritable histoire : l'histoire d'une rencontre et d'un apprivoisement réciproque.

Passeports pour Vittel

Joëlle Novic

53min07

Vittel, ville d'eau de 1856 à nos jours. Vittel, ville camp de 1941 à 1944. Histoire secrète et enfouie que je fais apparaître. Vittel, camp allemand d'internés civils britanniques et américains. Bulle transparente dans l'univers concentrationnaire allemand, camp vitrine qui cache tous les autres. Vittel, camp de l'absurde où des centaines de juifs viennent se jeter dans la gueule du loup en pensant être sauvés. Vittel, jeu de masques, où un juif peut espérer sauver sa peau grâce à un passeport qui cache son étoile jaune. "Passeports pour Vittel" est traversé de vies et de destins de personnages. Des membres de ma famille, Léon et Renée Novic, Yitzhak Katznelson, écrivain rescapé du ghetto de Varsovie. Certains s'en sortiront, d'autres pas. Vittel unique décor du drame. Un retour sur les lieux à la recherche de ce qui a eu lieu. Les lieux les plus anodins portent-ils l'horreur en eux ?

Auroville

De Guillaume Estivie

57min11

Depuis toujours, l L’homme rêve de construire un monde meilleur, d’inventer une autre manière de vivre grâce à laquelle il pourrait s’affranchir du racisme, de la religion, de la politique, de la pollution, et surtout de l’argent. Mais existe-t-il encore des hommes qui croient en ce rêve impossible ? La réponse se trouve à Auroville, au Sud-est de l’Inde. C’est ici, que des hommes et des femmes venus du monde entier se sont rassemblés dès la fin des années 60, pour tenter cette expérience. Ils sont aujourd’hui 1800 auroviliens, de 40 nationalités différentes, à espérer l’impensable, pour eux, l’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain. Récit d’un parcours à travers « la ville dont la Terre a besoin », le film lève le voile sur cette cité fascinante, dont les habitants nous déroutent autant qu’ils nous ressemblent.

Génocide Genocide / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.2)

De Arnold Schwartzman

1h20min08

"Génocide" raconte l'histoire de millions d'hommes, de femmes et d'enfants soumis à la "solution finale" des nazis et fait partie du fond documentaire du Centre Simon Wiesenthal. Le film fait appel à des images et vidéos d’archives ainsi qu’à des récits de vie de ces gens ordinaires tombés dans les mailles du filet nazi.  "Génocide" présente la communauté et la culture juives dans l’Europe d’avant-guerre. Le film se penche sur les victimes de la Shoah, sur une génération d’enfants juifs qui n’a jamais atteint l’âge adulte, sur des héros qui ont lutté, parfois à mains nues, sur des hommes et des femmes dans les camps de la mort et des ghettos qui ont résisté grâce à la foi et au courage comme Raoul Wallenberg, dont les actes héroïques ne seront jamais oubliés. La montée de l’antisémitisme, des périodes bibliques au nazisme, est décrite par Orson Welles et Elizabeth Taylor. Le récit poignant qu’ils nous livrent sur la douleur et l’héroïsme individuels ne peut que toucher et interpeller chacun d’entre nous. Traduit en 15 langues, le film a déjà été vu par des dizaines de millions de personnes dans le monde entier.   Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"