Cinéma

  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 99
  • 100
  • 101
  • »

Les étonnantes vertus de la méditation

De Benoît Laborde

50min32

Stress, dépression, douleur, vieillissement cérébral.... quand l'esprit guérit le corps ! La pratique de la méditation laïque entre aujourd'hui à l'hôpital et dans les plus grands laboratoires de recherche du monde. Diminution du stress, prévention de la dépression, soulagement de la douleur : la méditation dite "de pleine conscience" est de plus en plus utilisée comme thérapie complémentaire aux traitements médicamenteux traditionnels. Mais quels sont les vrais pouvoirs de la pratique méditative sur le psychisme, sur le cerveau lui-même et sur le corps tout entier ? Ce fim dresse un état des lieux des applications cliniques concrètes déjà à l'oeuvre, ainsi que des recherches fondamentales en cours.

À propos des garçons, des filles et du voile Sobyan wa banat

De Yousry Nasrallah

1h12min58

En Égypte, dans une société islamique en plein sursaut intégriste, les contraintes du port du voile sont plus sévères aujourd'hui qu'il y a vingt-cinq ans. Mais les jeunes générations rusent avec les pressions sociales, et de nouveaux rituels de séduction permettent de subvertir l'ordre moral. Pour rendre compte des relations amicales et sentimentales entre les jeunes Égyptiens d'aujourd'hui, Yousry Nasrallah a suivi Bassam, un jeune Égyptien, dans sa vie quotidienne.

Isabelle Glachant productrice et représentante d'Unifrance pour la grande Chine

De Frédéric Ambroisine

30min21

Productrice de cinéastes chinois de renoms (Li Yu, Lu Chuan, Lou Ye, Xiaoshuai Wang, Wang Wei-Ming) et représentante d’Unifrance en Chine où elle a pour mission de promouvoir le cinéma français pour la Grande Chine, Isabelle Glachant revient sur l'évolution du cinéma de Hong Kong et du cinéma chinois de ces 30 dernières années, ainsi que sa perception en occident, dans cet entretien réalisé en mars 2016 durant le Marché International du film de Hong Kong (FILMART).

Deux hommes, un regard

De Lilian Vezin

52min41

Lilian Vezin et Jean-Pierre Brouillaud ont ce même point commun qu’ils sont tous les deux de grands voyageurs, mais l’un est passionné par l’image via la photographie et la réalisation de film documentaire, l’autre est atteint de cécité depuis son adolescence.  Ce film raconte leur rencontre, plusieurs jours d'errance entre l'Atlas marocain et Essaouira, un monde de sensations auditives et olfactives, entrecoupés de paysages magnifiques, de scènes de complicité et de dialogues au cœur de la nature, afin de faire passer des messages essentiels et démontrer qu'il n'y a pas de handicap, il n'y a que des différences.

La vie adulte

De Jean-Baptiste Mees

56min11

Anthony habite une petite ville portuaire au bord de la méditerranée. À l’école, il apprend à réparer des bateaux, et, avec ses copains, il vit mille aventures et petites histoires. Le problème d’Anthony, c’est qu’il parle trop, qu’il bouge trop, qu’il se bat trop aussi. À l’approche de ses 18 ans et de l’examen du CAP, ses professeurs lui demandent de grandir, de devenir adulte. "Changer, c’est difficile" leur rétorque‐il. Pourtant, cet été, le jeune homme a découvert quelque chose à propos de lui‐même : sous l’eau, il est différent.

La mort de Danton

Alice Diop

1h04min52

Steve a 25 ans, la dégaine d’un « loulou des quartiers » ceux-là même qui alimentent les faits-divers sur la violence des banlieues. Il faut dire que « petite racaille », il l’était encore il y a quelques mois. Avec ses potes, compagnons d’infortunes, il « tenait les barres » de sa cage d’escalier, rêvant d’une vie meilleure entre les vapeurs des joints qu’ils se partageaient entre amis. En septembre 2008, il décide subitement de changer de vie. À l’insu de ses copains du quartier, il entame une formation d’acteur au cours Simon, une école de théâtre parmi les plus prestigieuses en France. Depuis, Steve embarque chaque jour dans son RER B. Depuis la station d’Aulnay il rejoint Paris et l’univers doré des enfants bien nés. Bien plus qu’un voyage social c’est un parcours initiatique qu’il entame dès lors, en tentant de faire de ce rêve d’acteur une entreprise de reconstruction. Ce film suit Steve à ce tournant de sa vie et tente de raconter sa difficile métamorphose.

Cousin comme cochon

De Mathurin Peschet

52min34

La Bretagne, c’est la terre du cochon par excellence. Cette région de 3 millions d'habitants produit près de 14 millions de porcs par an. Malgré cette profusion, les cochons sont devenus quasiment invisibles. Ils ont pourtant bien des choses à nous raconter. Tour à tour choyé, sacré, rejeté, rationalisé, ce mammifère omnivore renvoie l'homme à ses propres travers depuis des millénaires. Des élevages industriels à la zootechnie en passant par les contes de notre enfance ou la crise porcine, Cousin comme cochon suit la quête d’un Breton dans l’univers singulier de cet animal si proche de nous.

Tant que nous sommes à bord

Agnès Perrais

1h20min04

Saint-Nazaire, ville-port. Aux deux extrémités du bassin, le quartier ouvrier de Penhoët et celui du Petit Maroc qui se tourne vers la mer, sont chacun intimement liés à l’activité des chantiers de construction navale, centre économique et affectif de la ville. La vie des habitants tourne autour du port, qu’ils soient patrons de bar, marins, ouvriers, ou aussi et de plus en plus souvent, à la chôme. À Saint-Nazaire, le port est riche de tout un imaginaire de luttes sociales, celles de la gloire passée de la «  ville rouge  » et celles, plus complexes et fragiles, du présent. Mais on y trouve aussi la fierté d’un travail spécifique au lieu, le travail sur les bateaux, qui appelle un des plus beaux imaginaires qui soient : la mer, le départ. Dans les chantiers et sur le port, la disproportion entre les machines, grues, silos, paquebots, et les hommes qui y travaillent, entérine dans les faits l’industrialisation de ce qui jadis pouvait encore tirer vers l’artisanat. Mais cette évolution trouve en même temps une résistance dans le sens du collectif, et l’amour de l’objet du travail, le bateau, à rebours des conditions de son exercice. De tout petits hommes sur des engins gigantesques, des bateaux qui partiront naviguer sur l’océan : entre le quotidien de la vie ouvrière, l’expérience des marins, et le rêve d’un ailleurs, quelle place peut garder un imaginaire au cœur de l’industrie et comment peut-on encore être à bord, de sa vie, de ses espoirs, même si la vie matérielle n’est pas exactement l’aventure fabuleuse des rêves faits un jour  ?

Doux Amer

De Matthieu Chatellier

1h16min50

"Il m’arrive quelque chose. Quoi exactement ? J’ai peur." Journal intime d'un homme qui se découvre un jour atteint d'une maladie incurable et potentiellement mortelle. Voyage autour des corps aimés, entre la France et l'Italie. Eclats singuliers et sensuels. Fragments de rires, d'angoisses et de rêves.

Les messagers

Hélène Crouzillat

1h10min17

Du Sahara à Melilla, des témoins racontent la façon dont ils ont frôlé la mort, qui a emporté leurs compagnons de route, migrants littéralement et symboliquement engloutis dans la frontière. "Ils sont où tous les gens partis et jamais arrivés ? " "Les Messagers" se poste sur la frêle limite qui sépare les migrants vivants des migrants morts. Cette focalisation sur les morts sans sépulture interroge la part fantôme de l’Europe.

Mimi

Claire Simon

1h48min36

"Mimi n'est pas une vedette c'est quelqu'un. J'ai voulu faire un film de la vie de Mimi. De la vie de quelqu'un, donc. M'attacher le plus possible à cette singularité afin d'y rencontrer le romanesque d'une vraie vie. Que j'allais découvrir en la filmant. Là, dans sa ville à Nice, où à la montagne, au gré des lieux familiers ou inconnus où je l'ai filmée, j'ai attendu que son histoire que je ne connaissais pas encore lui revienne, et qu'elle me raconte les scènes qui composent son roman personnel." Claire Simon

C'est quoi ce travail ?

De Luc Joulé

1h41min15

Ils sont au travail. Les salariés de l'usine PSA de Saint Ouen, qui produit 800.000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize, dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa manière, ils disent leur travail. Chacun à sa manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 99
  • 100
  • 101
  • »